Imprimer
Catégorie : Textes
Affichages : 34546

Mon ombre

Mon ombre se répand,
jusque sous ma peau.
Mon âme l’attend,
Vêtue d’oripeaux.
Mon ombre prétend,
Vaincre mon bourreau.
Qui en ce moment,
Aiguise son couteau.
Crois-tu réellement,
Que j’irai penaud.
Le pas triste et lent,
Dans mon tombeau.
Toujours en mouvement,
Cette ombre, ce fardeau.
Me suit en rampant,
Longeant les caniveaux.
Soudain, violemment,
Sur un mur trop haut.
Se dresse et redescend,
Dans une marre d’eau.
Partout son bruissement,
Partout et par morceaux,
Partout où je l’entends,
Mais elle reste incognito.